Vous êtes ici : Le guide du Fonctionnaire > Finance > Rachat de crédit fonctionnaire > La meilleure offre de rachat de crédit fonctionnaire au meilleur taux !

La meilleure offre de rachat de crédit fonctionnaire au meilleur taux !

La meilleure offre de rachat de crédit fonctionnaire au meilleur taux !

Lorsque l’on cumule les emprunts et que les fins de mois deviennent difficiles, le rachat de crédit peut s’avérer indispensable pour bénéficier d’un meilleur taux et augmenter du même coup son pouvoir d’achat. Cela entraîne en effet une baisse des mensualités de remboursement. Les fonctionnaires et certaines professions assimilées dont la situation professionnelle est stable affichent un profil rassurant pour les banques, plus enclines à proposer ce type de solution. A qui s’adresser pour regrouper tous ses crédits en un seul ?

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit ou restructuration est une opération qui consiste en un regroupement de tous les crédits en cours. Cette consolidation a pour but de faire baisser les mensualités de remboursement et, en parallèle, de rallonger la durée d’emprunt.

L’avantage pour l’emprunteur est d’éviter le surendettement. En effet, lorsqu’un ménage a accumulé différents emprunts (crédit Auto, crédits à la consommation, prêt immobilier), son « reste-à-vivre » est souvent insuffisant pour lui permettre de faire face à toutes les autres dépenses. Dans bien des cas, ces foyers endettés ne pouvant plus rembourser la banque, n’ont d’autre choix que de négocier un rachat de crédit.

La problématique est la même, que l’on soit fonctionnaire, assimilé, ou que l’on relève d’une autre catégorie professionnelle. Et généralement, les solutions de rachat de crédit fonctionnaire sont peu différentes de celles proposées aux autres catégories de salariés.

Rachat de crédit au meilleur taux : à qui s’adresser ?

Pour profiter d’un regroupement de crédits à taux intéressant et redonner un souffle d’air à ses finances, mieux vaut s’adresser à un spécialiste capable de négocier les conditions de restructuration pour son client. C’est bien évidemment le cas du courtier en rachat de crédits.

Après avoir étudié la situation financière de l’emprunteur, le courtier recherche la meilleure solution. Mieux vaut en effet s’adresser à un spécialiste de la négociation, car tous les établissements de crédits et les banques n’appliquent pas les mêmes conditions. Certains d’entre eux appliquent des taux de rachat de crédits beaucoup plus élevés que leurs concurrents.

Demander conseil à un courtier en rachat de crédits ne coûte rien. En revanche, si le demandeur accepte la proposition du courtier, et que les deux parties signent un contrat, le client doit s’acquitter d’honoraires. Ils sont inclus dans le financement. Ils varient en fonction de la difficulté du dossier et du montant emprunté.

Comparateur de rachat de crédits en ligne

Il est aussi possible de se connecter à un simulateur ou comparateur de rachat de crédits en ligne. Cela permet en tout cas de s’assurer qu’il existe bel et bien au moins un établissement qui accepte d’accorder ce type de financement. Une fois le formulaire complété, l’intéressé reçoit rapidement différentes offres, ce qui lui permet d’effectuer une petite comparaison et d’opter pour le rachat de crédits au meilleur taux.

Rachat de crédit : quels documents fournir ?

Pour monter un dossier de demande de rachat de crédit, il est nécessaire de ne pas perdre de temps et de faire preuve de motivation. Pour cela, il est très important de fournir tous les justificatifs exigés par la banque. Il s’agit des pièces suivantes :

  • CNI (Carte Nationale d’Identité) ou passeport,
  • Relevé d’Identité Bancaire,
  • Justificatif de domicile datant de moins de trois mois,
  • Livret de famille,
  • Taxe foncière (uniquement si le demandeur est propriétaire de son logement),
  • Titre de propriété,
  • Attestation d’hébergement si c’est le cas,
  • Attestation d’assurance habitation,
  • Taxe d’habitation,
  • Attestation de l’employeur précisant la date de titularisation ou la date d’embauche et le type de contrat voire les trois derniers bilans si le coemprunteur exerce une profession indépendante),
  • Justificatifs de revenus du ménage (dernier avis d’imposition, bulletins de salaire, revenus locatifs, allocations et prestations versées par la Caisse d’Allocation Familiale, Assedic),
  • Relevés de comptes bancaires et tout autre justificatif relatif aux autres comptes épargne, aux emprunts en cours, etc.

Ces pièces justificatives permettent à l’établissement de crédit de vérifier les déclarations du demandeur puis d’analyser sa situation financière.

Forts de la stabilité de leur situation professionnelle, les fonctionnaires sont parfois tentés de cumuler les emprunts avec bien souvent la bénédiction des banques très confiantes en cette catégorie de clientèle. Il n’en reste pas moins qu’un fonctionnaire peut aussi connaître des aléas, ou bien manquer quelque peu de discernement et vouloir emprunter toujours plus.

Afin d’éviter les situations périlleuses en termes de finances, il faut toujours se limiter à un taux d’endettement maximum de 33 % des revenus du ménage. Au-delà, on risque de ne plus disposer d’un budget suffisant pour respecter son engagement auprès des créanciers. Emprunter de l’argent est un engagement responsable, tout crédit doit être remboursé.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur de Rachat de Crédits
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : L7PXgM

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers