Vous êtes ici : Le guide du Fonctionnaire > Finance Fonctionnaire > Crédit consommation fonctionnaire > Crédit voyage fonctionnaire : conseils et simulation gratuite

Crédit voyage fonctionnaire : conseils et simulation gratuite

Crédit voyage fonctionnaire : conseils et simulation gratuite

Le crédit voyage, également appelé crédit loisirs, est un type de prêt à la consommation accessible aux fonctionnaires.

Vous prévoyez des vacances en France ou à l’étranger dans les prochains mois mais n’avez pas les fonds nécessaires ? Avez-vous pensé au crédit voyage pour fonctionnaire ? Découvrez en quoi consiste ce mode de financement et les étapes à suivre pour y souscrire.

Qu’est-ce qu’un crédit voyage fonctionnaire ?

Le crédit voyage pour fonctionnaire est un crédit personnel, c’est-à-dire un prêt à la consommation non-affecté associé à un taux d’emprunt fixe. Il permet d’emprunter une somme variant de 200 à 75 000 euros. La durée et les modalités de remboursement dépendent de l’établissement prêteur.

Ce type de financement est accessible à toute personne majeure, y compris aux fonctionnaires, qui s’est préalablement assurée avoir la capacité de remboursement.

Comment utiliser un crédit voyage fonctionnaire ?

Vous pouvez souscrire un crédit voyage pour fonctionnaire pour concrétiser différents projets :

  • Réaliser un voyage en France ou à l’étranger ;
  • Couvrir des frais de déplacements : que vous vous déplaciez en avion, en bus, en voiture ou en bateau, vous ne devez pas être à court d’argent ;
  • Couvrir des frais d’hébergement : vous ne pourrez pas toujours compter sur l’hospitalité des habitants. Le plus souvent, il est nécessaire de prévoir un logement sur place (hôtel ou auberge de jeunesse) ;
  • Couvrir des dépenses affectées aux loisirs : vous devez consacrer une partie de votre budget aux loisirs et à l’achat de souvenirs ;
  • Couvrir des frais alimentaires à l’occasion d’un voyage : que vous souhaitiez vous offrir plusieurs repas au restaurant ou vous rendre au supermarché, vous devrez prendre en compte le coût de la vie sur place ;
  • Couvrir des frais imprévus : personne n’est à l’abri d’un problème de santé ou de matériel.

Le crédit voyage étant un prêt personnel, vous n’avez pas à justifier vos dépenses auprès du prêteur. Autrement dit, vous pouvez l’utiliser librement.

Les conditions d’octroi d’un crédit voyage

Avant de vous accorder un crédit voyage fonctionnaire, la banque évaluera votre solvabilité, vous posera quelques questions et réclamera des justificatifs.

Dans un premier temps, le prêteur s’assurera que votre situation financière est compatible avec le montant demandé. Pour évaluer votre solvabilité et votre capacité de remboursement, elle s’appuiera sur votre taux d’endettement (rapport entre les charges financières liées à l’ensemble des emprunts et le revenu personnel). La plupart des organismes bancaires fixent un taux maximum à 33 % voire 35 %. Vos mensualités ne doivent donc pas dépasser près d’un tiers de vos revenus.

Autre point important : la consultation du FICP (Fichier national des incidents de remboursement des particuliers). La loi oblige le prêteur à vérifier si le demandeur est fiché pour des incidents de paiement avant d’accorder tout financement. Pour autant, cette inscription n’interdit pas à la banque d’octroyer un prêt. Elle vise simplement à l’informer de la situation financière du futur emprunteur. De son côté, ce dernier peut ainsi éviter d’accroître son endettement et ses difficultés financières.

Enfin, si vous êtes considéré comme un profil à risques (ce n’est généralement pas le cas des fonctionnaires qui disposent d’une situation professionnelle stable et de revenus réguliers), des garanties peuvent être réclamées afin de pallier tout défaut de remboursement. Pour un crédit voyage, la banque peut par exemple utiliser votre assurance-vie, nantir votre voiture ou hypothéquer votre logement si vous êtes propriétaire. A défaut, elle exigera la souscription d’une assurance-crédit prenant en charge le paiement des mensualités en cas d’impossibilité de remboursement. Si une assurance vous est imposée, sachez que vous restez libre de la choisir.

Pourquoi faire une simulation de crédit voyage en ligne ?

La simulation de crédit voyage fonctionnaire en ligne est indispensable pour vérifier la faisabilité du projet et estimer le coût du financement.

Pour obtenir les informations essentielles qui définissent le cadre de votre futur emprunt, vous pouvez recourir à un simulateur en ligne en indiquant le montant emprunté et la mensualité souhaitée. Suite à cela, vous pourrez découvrir le taux d’intérêt, la durée d’engagement et de remboursement en nombre de mois, le montant mensuel de votre assurance et le coût total du crédit.

L’utilisation du simulateur de crédit en ligne est entièrement gratuite et ne vous engage à rien. N’hésitez pas à vous en servir avant de prendre toute décision.

Comment comparer efficacement les offres de prêt voyage pour fonctionnaire ?

Les offres de prêt personnel se comptent par dizaine sur le marché rendant le choix difficile pour les emprunteurs. Pour éviter les mauvaises surprises et trouver un crédit voyage fonctionnaire sur-mesure, il est recommandé de s’appuyer sur les éléments suivants :

  • Le coût total du prêt exprimé en euros ;
  • Le taux annuel effectif global (TAEG) : il représente le coût total du crédit exprimé en pourcentage et tient compte des frais annexes, des intérêts, des frais de dossier, d’ouverture et de commission notamment ;
  • La durée : nombre de mois pendant lesquels vous devez rembourser le crédit ;
  • Les mensualités.

Vous souhaitez être accompagné lors de la souscription ? Un courtier peut vous aider à choisir une offre correspondant à votre profil. Pour rappel, faire appel à cet intermédiaire ne vous engage à rien mais vous permet de bénéficier de conseils personnalisés.

Crédit voyage pour fonctionnaire : les justificatifs à fournir

En tant que fonctionnaire, vous pensez être éligible au crédit voyage ? Voici la liste non-exhaustive des documents à fournir lors de la souscription :

  • Une photocopie de votre carte d’identité, de votre passeport ou permis de conduire ;
  • Un relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • Une photocopie de vos trois derniers bulletins de salaire ou avis d’imposition ;
  • Un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois (facture de gaz, d’électricité, Internet) ;
  • Les tableaux d’amortissement des éventuels prêts en cours.

Veillez à bien rassembler l’intégralité des documents demandés car un dossier incomplet ne pourra pas être correctement étudié et, dans le doute, sera automatiquement rejeté.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : nktWK8

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers